hussite


hussite

hussite [ 'ysit ] n. m.
XVe; de Hus
Hist. relig. Chrétien de Bohême partisan de Jan Hus, réformateur brûlé comme hérétique (XVe).

⇒HUSSITE, subst. masc.
HIST. RELIG. [XVe s.] Chrétien de Bohême partisan de Jean Hus, réformateur religieux, condamné et brûlé vif comme hérétique. Ziska, Général des Hussites, qui, tout aveugle qu'il était, fut toujours vainqueur des troupes de Sigismond (CONSTANT, Wallstein, 1809, p. 205). [Les] Hussites, précurseurs eux-mêmes de Luther, de Henri VIII, et de Calvin (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 274).
REM. Hussitisme, subst. masc. Doctrine des hussites. Ces doctrines qui avaient leur source dans le hussitisme de la vieille Bohême (SAND, Consuelo, t. 3, 1842-43, p. 393).
Prononc. : [ysit] init. aspirée. Étymol. et Hist. 1688 (BOSS., Var. XI, 164 ds LITTRÉ). Dér. à l'aide du suff. -ite du nom de Jean Hus [1373-1415]. Le terme est attesté en angl. dès 1532 ds NED, et au sens de « pièce de monnaie (en l'honneur de J. Hus) » en 1611 ds COTGR.; cf. l'ouvrage de JOAN. COCHLAEUS, Historiae Hussitarum libri XII, 1549 ds CHEV. Topo-, s.v. hussites. Fréq. abs. littér. : 33.

hussite ['ysit] n. m.
ÉTYM. XVe; de Jan Hus, nom propre.
Hist. relig. Chrétien de Bohême partisan de Jan Hus, réformateur brûlé comme hérétique (XVe siècle). || Les calixtins, les ultraquistes et les taborites, sectes de hussites.
0 Leur doctrine consistait d'abord en quatre articles. Le premier concernait la coupe (la communion sous les deux espèces); les trois autres regardaient la correction des péchés publics et particuliers, qu'ils portaient à certains excès; la libre prédication de la parole de Dieu, qu'ils ne voulaient pas qu'on pût défendre à personne; et les biens d'Église (…) Mais une partie des hussites, qui ne voulut pas se contenter de ces articles, commença, sous le nom des Taborites, ces sanglantes guerres dont nous venons de parler; et les calixtins, l'autre partie des hussites qui avaient accepté l'accord, ne s'y tint pas (…)
Bossuet, Hist. des Variations, XI, CLXIX.
DÉR. Hussisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hussite — Huss ite, n. (Eccl. Hist.) A follower of John Huss, the Bohemian reformer, who was adjudged a heretic and burnt alive in 1415. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • *hussite — ● hussite adjectif et nom Relatif à Jan Hus ; partisan de Jan Hus …   Encyclopédie Universelle

  • Hussite — 1530s, follower of John Huss, Bohemian religious reformer burnt in 1415. His name is an abbreviation of the name of his native village, Husinec, lit. goose pen …   Etymology dictionary

  • Hussite — [hus′īt΄] n. a follower of John Huss adj. of John Huss or his religious beliefs …   English World dictionary

  • Hussite — The Hussites (Czech: Husité, or Kališníci; Men of the Chalice) were a Christian movement following the teachings of Czech reformer Jan Hus (c. 1369–1415), who became one of the forerunners of the Protestant Reformation. This predominantly… …   Wikipedia

  • Hussite — Jan Hus Pour les articles homonymes, voir Hus. Jan Hus Naissance entre …   Wikipédia en Français

  • Hussite — Hussitism, n. /hus uyt/, n. 1. a member of the religious reformist and nationalistic movement initiated by John Huss in Bohemia in the late 14th century. adj. 2. of or pertaining to John Huss or the Hussites. [1525 35; HUSS + ITE1] * * * Member… …   Universalium

  • Hussite — noun Etymology: New Latin Hussita, from John Huss Date: 1532 a member of the Bohemian religious and nationalist movement originating with John Huss • Hussite adjective • Hussitism noun …   New Collegiate Dictionary

  • Hussite — noun A follower of the teachings of the Christian reformer …   Wiktionary

  • hussite — (hu ssi t ) s. m. Membre d une secte fondée par Jean Hus, qui renouvela les doctrines des Vaudois. •   Viclef était le grand docteur de Jean Hus, aussi bien que de tout le parti des hussites, BOSSUET Var. XI, 164 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré